Un stage volontaire est un stage de moins de 6 mois, réalisé en supplément de celui ou ceux initialement prévus dans la formation suivie par l'étudiant(e). Il n'est donc pas obligatoire et doit faire l'objet d'une demande préalable auprès du directeur adjoint, chargé de l'Insertion Professionnelle. Avant d'autoriser l'étudiant(e) à poursuivre ses démarches, ce dernier vérifie que le stage s'inscrit bel et bien dans le cadre de la législation en vigueur et qu'il sera pertinent dans son projet de formation.

Un stage volontaire, à quoi ça sert ?

Les stages volontaires ont deux fonctions majeures.

- Le plus souvent, ils permettent de se constituer une expérience professionnelle supplémentaire, valorisable dans un CV. Outre une acquisition de connaissances et de compétences professionnelles,  ils fournissent l'occasion de développer un réseau et de se faire connaître auprès de différents employeurs potentiels.

- Mais ils peuvent également s'avérer très utiles pour préparer une réorientation et découvrir un secteur d'emploi mal connu avant de s'y engager.

Un stage volontaire, oui mais pas dans n'importe quelles conditions ...

Attention, certains écueils doivent être évités. Un stage volontaire ne doit ni empêcher l'étudiant(e) de suivre sa formation à l'université, ni correspondre à un emploi déguisé. Par exemple, il ne s'agit pas de remplacer un employé en congé, ou de pallier une suppression de poste ou un surcroît de travail durant la saison estivale.

Il est donc indispensable que la structure d'accueil mette un tuteur à disposition du stagiaire afin de l'accompagner dans l'exercice de ses missions. De son côté, l'UFR STAPS désigne un enseignant référent pour garantir le suivi du stage. Cette fonction est assurée soit par le directeur adjoint à l'insertion professionnelle, soit par le responsable pédagogique de la formation suivie par l'étudiant(e).

Les stages volontaires effectués au titre d'une année universitaire doivent être achevés au plus tard à la fin du mois de septembre de l'année suivante.

Quoi qu'il en soit, la dernière version de notre convention de stage volontaire explique en détails les conditions dans lesquelles doivent se réaliser ces stages.

Je veux faire un stage volontaire, comment je m'y prends ?

Voici la démarche à suivre en 7 étapes :

1-      Prendre contact avec une structure d'accueil et vérifier particulièrement la compatibilité des dates avec la formation, ainsi que la possibilité d'être accompagné par un tuteur.

2-      Télécharger la convention de stage volontaire disponible dans l'encadré en haut à droite de cette page..

3-      Remplir la convention, en version informatique si possible, sans la faire signer, et l'envoyer par mail au directeur adjoint chargé de l'insertion professionnelle afin qu'il vérifie que tout est en ordre (stephane.bellard@univ-nantes.fr).

4-      Après d'éventuelles précisions, ce dernier renvoie par mail la version définitive de la convention à l'étudiant(e) pour qu'il la fasse signer par le responsable de sa structure d'accueil et par son tuteur et enfin qu'il la signe lui-même.

5-      Lorsque ces 3 signatures sont obtenues, l'étudiant(e) redépose sa convention signée auprès de la scolarité gérant sa formation, afin que l'enseignant référent et que le directeur de l'UFR STAPS la signent à leur tour. Il (elle) doit également fournir une attestation d'assurance pour sa responsabilité civile.

6-      Lorsque tout est en règle, la scolarité avertit l'étudiant(e) qu'il (elle) peut récupérer la convention en double exemplaire (1 pour lui (elle) et 1 pour la structure d'accueil)

7-      A l'issue du stage, l'étudiant(e) se voit remettre une attestation de stage par la scolarité.